LE SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN

forum de discussions autour du film - DÉDIÉ À HEATH LEDGER
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexionCalendrierGalerieFAQ

Partagez | 
 

 Beyond Brokeback: the impact of a film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 08 Oct 2007, 22:44

Ce témoignage m'a déchiré le coeur, vraiment...

Emy
Suite à ta question en off, on emploie souvent "would" en anglais pour exprimer une action qui se répète dans le passé. "would" = "used to" ici

Y a quand même une nuance entre les 2: "used to " exprime à la fois la répétition de l'action et son caractère révolu, ce qui n'est pas le cas de "would".

Ex: We used to go to the cinema on Saturday evenings = Nous allions au cinéma le samedi soir. Cette phrase veut dire:
1/ que nous y allions souvent et,
2/ que nous n'y allons plus.

Tu me diras, oui mais toutes les actions dans ce texte sont révolues. Personnellement je trouve que, dans un long texte, il est plus joli d'utiliser "would" que "used to" pour des actions qui se répètent dans le passé
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 08 Oct 2007, 22:59

Et en prime, on a des leçons d'anglais ! Ce topic va vite devenir un de mes préférés...
Betty je t'adore ! Je ne connaissais pas cette utilisation du "would", merci ma bichette.
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 08 Oct 2007, 23:09

My pleasure, dear Emy
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 08 Oct 2007, 23:14

Last month, I came out to my mother. She's ninety-three! Of course she knew - of course. I come from the Jack and Ennis era. We didn't talk about it for lots of reasons, but my dear mother asked me why I was so upset. I told her that some of my friends had committed suicide forty years ago because their parents rejected them after learning they were gay. Yes, they did.

"I am different", my mother replied. God bless her, and God bless Brokeback Mountain and everyone who brought it to the screen. The miracle continues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mar 09 Oct 2007, 17:28

BB

Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 18:37

Since seeing Brokeback, I find myself looking at men with uncontrollably dopey eyes. You couldn’t get any dopier than my eyes right now. Young, old and in-between, they’re all fair game. Men are actually human. They’re not just pieces of meat anymore. They are loving, adorable, and perfect in every way again. Does that fellow at the bus stop have a past love? Is that lawyer ……. keeping any secrets? ……… Where did I go wrong? Where did I lose the ability to think that men are capable of loving?

Where have the egocentric pigs gone? Suddenly, I don’t see men like that any more. Brokeback washed them clean away. All I see now are caring, loving men.



"Dopey" = pensez aux yeux du chien Droopy, vous aurez une idée de ce que veut dire ce mot :-)
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 19:00

J'ai demandé à ma fille de traduire deux passages, ce n'est pas parfait, mais j'ai le feu vert de Betty....
Revenir en haut Aller en bas
Emy's da
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 19:02

Post du lundi 8 octobre - 23h44 :

Le mois dernier j'ai fait mon coming out auprès de ma mère. Elle a 93 ans ! Bien sûr qu'elle savait - évidemment. J'ai vécu à la période de "Jack et Ennis". Nous n'en avons pas parlé pour plein de raisons, mais ma mère que j'aime tant m'a demandé pourquoi j'étais si triste. Je lui ai dit que certains de mes amis s'étaient suicidés 40 ans auparavant car leurs parents les avaient rejetés après avoir appris qu'ils étaient gay. Et oui, ils l'ont fait.
"Moi, je suis différente" m'a-t-elle répondu. Que Dieu la bénisse, et qu'Il bénisse Brokeback Mountain et tous ceux qui ont porté ce sujet à l'écran. Le miracle continue.
Revenir en haut Aller en bas
A.......
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 19:06

Post du dimanche 7 octobre - 2h42 :

Brokeback Mountain m'a tiré les larmes des yeux. La prise de conscience et le regret qu'Ennis semble éprouver à la fin m'ont rappelé ces années gâchées de ma vie et ma propre Alma, qui elle aussi, allait devoir continuer sa vie toute seule. De plus, je me suis souvenu de ces milliers d'autres dont les vies ont été écorchées, moins épanouissantes, sans amour ou perdues, à cause de la façon dont est traitée l'homosexualité dans notre société.
Maintenant quand j'entends un homme dire qu'il ne veut pas aller voir le film parce qu'il ne supporte pas de voir deux hommes s'embrasser, je me demande en quoi regarder deux hommes s'entretuer dans des combats sanglants est bien plus acceptable.
Un vétéran gay du Vietnam récompensé au combat, mort en 1988 et qui a finalement été enterré avec les honneurs au Congressional Cemetery, a fait mettre sur sa tombe une inscription qu'il a écrite lui-même : "Quand j'étais militaire, ils m'ont récompensé pour avoir tué 2 hommes, et congédié pour en avoir aimé un".
Notre monde est étrange au delà des mots, vous ne trouvez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 19:11

Il n'accepte pas plus de 8 caractères pour les identifiants....bizarre ! (c'était daughter, le mot coupé, évidemment ⭐ )
Revenir en haut Aller en bas
maryanto
Avec Ennis et Jack ! ! !
Avec Ennis et Jack ! ! !
avatar

Nombre de messages : 18428
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 19:24

merci à ta fille, Emy, dis lui que si elle veut, elle peut continuer, je lui en serai infiniment reconnaissante ;-))
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 23:04

Encore un poème

How is it that I never knew,
Through all the lonely years ahead,
The things that I would mourn the most
Were all the words we never said?

Grieving still for vows unkept,
And all the music left unplayed,
With tears unwept that flood the soul
For promises we never made.

When efforts to recall your smile
Call up a stranger’s face instead,
When memory fails and vision pales,
I’ll still regret those words unsaid.

As time winds down and days grow short
And evening falls with vespers rung,
My tears well up and fill my heart
With all the songs we left unsung

Drowned in the silence of your eyes
As you deigned to follow where I lead,
The sadness lingers in my heart,
Still haunted by those words unsaid.

And when my last mistake is made
In the place where lost illusions stir,
I’ll mourn the chances left untaken
And all the dreams that never were.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3013
Age : 49
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mer 10 Oct 2007, 23:38

maryanto a écrit:
merci à ta fille, Emy, dis lui que si elle veut, elle peut continuer, je lui en serai infiniment reconnaissante ;-))

Et moi donc !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brokebackmountain-lefilm.com/
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 11 Oct 2007, 14:32

Il est très beau, ce poème, Betty ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 11 Oct 2007, 22:12

oui et trés triste Sad
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Dim 14 Oct 2007, 16:30

Nothing in my entire life has ever hit me so hard. Jack and Ennis have opened the door to my emotions, which had been closed for so long. And they’ve allowed me to feel what real love must feel like. I was straight and married for seven years; after that I had a gay partner for fifteen years, but no love, just settling.

Now I feel that I deserve to know what real love is. But at sixty-one, same age as Ennis would be now, I fear it’s too late. This empty, aching feeling that began with Jack and Ennis, seems like it has me at a tipping point. One way, I’m starting to die, and one way, I’m starting to live. If I’m dying, I must put all my feelings back in the bottle, try to forget the glimpse of love I felt with Jack and Ennis, try to numb myself to this incredible hurt, and get back to my going-through-the motions life.

If I can actually start to live a real life, it’s hard to know where to start. Does anyone have a copy of Living for Dummies? Maybe it’s not too late, and I can finally know how it feels to love. If this is possible, I have to reach out – I swear – to make it different. But I don’t know how to reach out in the right way. I need to be more open, but if I let too much spill out, it’ll be overwhelming – too needy – and I’ll scare people off. The truth is, I don’t know quite what to do, but I’m working on it.


Does anyone have a copy of Living for Dummies? = Quelqu’un aurait-il un exemplaire de “Vivre, pour les Nuls”?
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Dim 14 Oct 2007, 22:30

Celui-là aussi, faudrait que ma fille le traduise !
Revenir en haut Aller en bas
sylvana
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2446
Age : 51
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 15 Oct 2007, 12:59

merci Betty pour ce topic que je n'avais pas encore pris le temps de visiter ! :-))
ca me ramène 18 mois en arrière....
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 15 Oct 2007, 23:07

My son had several girlfriends, some quite serious, but it was only when I saw him with A. that my husband and I realized that he really loved him. It has been so good for us to see that he has this capacity to really love someone. To me he is just my son, who happens to love a man.

Like everyone else, this film has got me good. I went to see it to help me understand my gay son, but you won’t be surprised to hear that the person I understand better is myself.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 15 Oct 2007, 23:15

sylvana

on aurait pu intituler ce sous-topic: the BBM Revival :-)
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Lun 15 Oct 2007, 23:55

The truth is, I am Ennis.

I thought I’d come to terms with my “gayness” long ago – when I was fifteen or so. But now I realize that I was so damn wrong. It was as if I said to myself, “Okay, man, you’re gay. So what? Forget about it. There are lots more important things here you have to do.”

The truth is, I’m twenty-five now, and I’m still not out. The past ten years, I’ve been living in my own trailer with my soul sealed and my true nature and my identity buried somewhere deep inside so that even I wouldn’t have to face it. Maybe it is because I’m really very much like Ennis. I’m an introverted guy who has some trouble with expressing his feelings and emotions –though I usually smile and laugh much more than Ennis and definitely speak a lot more. Maybe it’s because living in the 2000s in a small town in Russia doesn’t differ much from living in 1960s Wyoming. Maybe it’s both.

The truth is, all those years I’ve been living with stereotypes about gay people. What nonsense, huh? – a gay with stereotypes about gay people. I thought the only way for me to accept, to come to terms with myself would be entering the gay subculture. I wouldn’t say that it disgusted me or that I didn’t like it, but I just felt, and feel now, that gay life was not for me. I thought the only thing all gay men were looking for was a fuck-and good-bye. Oh Lord, now I see how I was wrong! I’ve been living with self-denial, even self-hatred sometimes.

After Brokeback, I think I really started coming to terms with who I am and what I want in my life. I’m not a “gay/queer/homo” (in the stereotyped sense of those words). I’m just a man who desperately seeks another man to love and to be loved by. In Brokeback mountain, the Ennis inside me saw what awaits him if he lives his life the way he was living all these years, and he got scared to death.

However, here comes another problem: I looked out of my trailer but all I saw was a desert. Now I know what I want and what I need so desperately, but I don’t know where to go or what to do with all this. After watching/reading Brokeback Mountain so many times, all Ennis’s pain and loneliness have seeped into my soul; it is my pain and my loneliness now. My heart aches; I’ve totally fallen apart and can’t recover my integrity. My soul is torn. It’s not something whole now, but half of a soul longing for its other half.

It might sound crazy or selfish, but I envy Ennis so much because he had his Jack; he had his Brokeback. And Lord, I’m sure now that it’s better to have my Brokeback, at least for a little while, or even only to have had that drowsy embrace (oh God, I can barely see the keyboard because of tears) than living all my life without even taking a chance to find the way to my Brokeback. Then I may live the rest of my life totally ruined and heartbroken, but I would have those sweet memories to warm up my lonely days a little.

Shit, Jack fuckin’ Twist, where are you? I swear I would open up to your love and give you all my love. I would hold on to you and never let go. I would never fail you.
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mar 16 Oct 2007, 11:08

Betty ! Traduis le bouquin et fais-le publier bon sang ! Il faut que TLM puisse lire ça...

Je lis mal l'anglais mais tant pis...celui-là je vais l'acheter ! On le trouve rue de Rivoli ?
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mar 16 Oct 2007, 12:25

Emy
Je n'ai pas fait d'études supérieures de lettres/langues pour être à même de traduire correctement tout ça même si je comprends tout ce que je lis évidemment.

Le livre n'est pas dispo chez WH Smith, uniquement sur Amazon UK ou US. Je te prêterai le mien et si tu tiens à en avoir un exemplaire chez toi, tu le garderas tout simplement :-)

J'ai enfin trouvé le DVD "Bedrooms and hallways" en Zone 2, que je cherchais depuis des lustres, sur Amazon Germany. Malheureusement pas de sous titres français mais si ça t'intéresse quand même, je te l'apporterai aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Emy
Presque au sommet de Brokeback...
Presque au sommet de Brokeback...
avatar

Nombre de messages : 2807
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mar 16 Oct 2007, 13:11

J'ai eu des pbs chaque fois que j'ai commandé sur Amazon UK et US...j'essaierai donc de le trouver en librairie quand on ira à Londres et sinon, en avril prochain aux States. A San Francisco, pas de pb, je devrais bien le trouver, non ?! :-))

Pour le dvd, non, Betty, je ne comprends pas les films sans sous-titres, sauf s'il y a les sous-titres en anglais pour malentendants...
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Mar 16 Oct 2007, 14:00

Personnellement je n'ai jamais eu de problèmes avec Amazon UK.

Mais non, pas besoin de l'acheter, je m'en charge!

Je regarderai s'il y a les sous titres anglais sur le DVD.

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 00:30

Bon voilà, je m'y suis collée et sans dico en plus. Vous excuserez mes maladresses grammaticales ou syntaxiques. En italique: double traduction ou commentaires
--------------------------------------------

La vérité est que je suis Ennis.

J’ai cru que j’avais accepté (intégré) mon homosexualité il y a longtemps, quand j’avais quinze ans à peu prés. Mais maintenant je réalise que je me suis complètement trompé. C’était comme si je me disais, en mon fort intérieur : « OK, mon gars, tu es gay. Et alors ? Oublie ça. Il y a plein de choses plus importantes à faire en ce monde.

La vérité est que j’ai maintenant 25 ans et que je ne suis toujours pas « outé ». J’ai vécu ces dix dernières années dans ma propre caravane (c’est une métaphore bien entendu), mon âme hermétiquement fermée, ma vraie nature et mon identité enfouies profondément quelque part à l’intérieur de moi de telle façon que moi-même je n’aie pas à les affronter (à regarder les choses en face).

Peut-être parce qu’en réalité je ressemble beaucoup à Ennis. Je suis un gars introverti qui éprouve des difficultés à exprimer ses sentiments et ses émotions bien que je rie et sourie beaucoup plus qu’Ennis et que je sois bien plus loquace.

Peut-être parce que la vie dans une petite ville en Russie dans les années 2000 n’est finalement pas très différente de celle du Wyoming des années 60.

Peut-être pour ces 2 raisons…

En vérité, j’ai vécu toutes ces années avec des stéréotypes dans la tête à propos des Gays.

Quelle absurdité, n’est-ce pas ? un gay qui a des idées toutes faites sur les Gays ! Je pensais que le seul moyen pour moi d’accepter, de me réconcilier avec moi-même était d’épouser le mode de vie gay, la « subculture » gay. Je ne dirais pas que cela me dégoûtait ou que je n’aimais pas cela, mais j’avais le sentiment –et aujourd’hui encore- que je n’étais pas fait pour la vie gay. Je pensais que tout ce que les hommes gays recherchaient était un plan « baise-et-au revoir ». Mon dieu, maintenant je comprends à quel point je me suis trompé ! J’ai vécu dans le déni (reniement) et, parfois, la haine de moi-même.

Après avoir vu Brokeback, je crois que j’ai vraiment commencé à me réconcilier avec la personne que je suis et ce que je veux vraiment dans la vie. Je ne suis pas un « gay/queer/homo » (au sens stéréotypé de ces termes). Je suis simplement un homme qui cherche désespérément à aimer un autre homme et à être aimé de lui.

L’Ennis à l’intérieur de moi a vu, dans Brokeback Mountain, ce qui l’attendait s’il continuait à vivre de la même façon que pendant toutes ces années.

Mais il y a un autre problème : J’ai jeté un œil à l’extérieur de ma caravane mais je n’y ai vu qu’un désert. Maintenant je sais ce que je veux et ce dont j’ai si désespérément besoin mais je ne sais pas où aller et quoi faire de tout cela. Après avoir vu/lu Brokeback Mountain de nombreuses fois, toute la douleur et la solitude d’Ennis se sont infiltrées dans mon âme : cette douleur et cette solitude sont les miennes, maintenant. Mon coeur souffre. Je me suis brisé en mille morceaux et je n’arrive pas à retrouver mon intégrité. Mon âme est déchirée. Ce n’est plus qu’une moitié d’âme à la recherche de son autre moitié.

Cela peut paraître fou ou égoïste mais j’envie Ennis parce qu’il a eu son Jack, il a eu son Brokeback. Et, Mon Dieu, je suis sûr maintenant qu’il vaut mieux avoir eu son Brokeback, même juste pour un petit moment, ou juste avoir connu cette étreinte « drowsy » * (mon Dieu, je peux à peine voir le clavier à cause de mes larmes), que de vivre toute ma vie sans même me donner une chance de trouver le chemin vers mon Brokeback. Alors, je pourrais passer le restant de ma vie totalement anéanti, le cœur brisé, mais j’aurais au moins ces doux souvenirs pour réchauffer un peu mes jours solitaires.

Merde, Jack fuckin’ Twist, où es tu ? Je jure de répondre à ton amour (de m’ouvrir à ton amour) et de te donner tout mon amour. Je m’accrocherais à toi pour ne jamais te lâcher. Je ne te décevrais jamais.

* I feel drowsy = je suis en train de m'assoupir.
Je devine ce que l'auteur veut dire par "drowsy embrace" mais suis incapable de trouver le mot qui convient en français. Peut-êre "une étreinte qui donne le tournis". . .
Revenir en haut Aller en bas
maryanto
Avec Ennis et Jack ! ! !
Avec Ennis et Jack ! ! !
avatar

Nombre de messages : 18428
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 13:00

merci ma Betty ;-))
ce texte est merveilleux ;-)) je regrette vraiment de ne pas pouvoir lire ce livre... et je suis d'accord avec Emy, colles-toi à la traduc... demande éventuellement son aide à notre Croustimiel... même s'il est débordé de boulot... et publiez donc cet ouvrage en français....
Dans ce texte, je retrouve ce que j'ai ressenti à la sortie du film, ce que j'ai découvert dans le film.... l'amour entre deux garçons, je crois que jusqu'au film, je n'avais pas réalisé (parce que je ne m'étais pas posée la question) que deux hommes pouvaient s'aimer.... ça + leur jeunesse et leur innocence... font que........ bon on ne v a pas recommencer... tout a été dit ;-))

merci à ma belle... continue, continuez ceux qui savent... quel bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 16:07

De rien Mary.

Chuis pas mécontente de ma traduc, franchement :-)

ça m'encourage à continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 16:42

a drowsy person = une personne somnolente, assoupie, qui a envie de dormir (j"ai été obligé de regardé dans le collins ;-))

to feel drowsy = avoir envie de dormir

je dirais donc, ici : calmant, apaisant, engourdissant
Revenir en haut Aller en bas
Betty
Invité



MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 21:09

Depuis le début, "drowsy embrace" faisait référence pour moi au baiser sous l'escalier d'où ma difficulté à traduire cette expression mais je me rends compte maintenant qu'il s'agit sûrement de l'étreinte pendant laquelle Jack somnole debout. Si c'est bien de cette étreinte dont il s'agit, alors le mot drowsy prend tout son sens. Et en effet, le baiser des retrouvailles aurait certainement été traduit par "Kiss" tout simplement et non par "embrace".
Malgré tout, drowsy aurait pu signifier dans ce dernier cas "qui donne le vertige, le tournis". Un baiser tellement fort qu'il vous laisse "dizzy".... Bon là j'extrapole peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
malo
Avec Ennis et Jack ! ! !
Avec Ennis et Jack ! ! !
avatar

Nombre de messages : 15261
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   Jeu 18 Oct 2007, 21:13

Betty Boop
ces textes sont suprbes d'émotion
merci pour ta tradustion car sans elle, j'aurais peut-être compris grosso modo mais en sans saisir toutes les nuances..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beyond Brokeback: the impact of a film   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beyond Brokeback: the impact of a film
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Beyond Brokeback: the impact of a film
» Jean-Claude Van Damme de retour dans le nouveau "Bloodsport" ?
» Deep Impact
» Autour de RETOUR A BROKEBACK MOUNTAIN
» Double Impact avec Jean claude van damme et bolo yeung !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN :: LE FILM :: 
LE SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN
-
Sauter vers: